L’ostéopathie contre la tendinite du coude

1. Qu’est ce qu’une tendinite:

La tendinite est une inflammation ou irritation d’un tendon (=cordons fibreux épais qui relient le muscle à l’os). L’affection cause de la douleur, la formation d’oedeme à proximité de l’articulation. Bien que la tendinite puisse survenir dans n’importe lequel de vos tendons, elle est plus fréquente autour des épaules, des coudes, des poignets, des genoux et des talons.

1. Quelles sont les causes d’une tendinite du coude:

Bien que la tendinite puisse être causée par une blessure soudaine, cette pathologie est beaucoup plus susceptible de découler de la répétition d’un mouvement particulier au fil du temps. La plupart des gens développent une tendinite parce que leur travail ou leurs passe-temps impliquent des mouvements répétitifs, ce qui exerce un stress sur les tendons. Une posture incorrecte au travail ou à la maison ou un mauvais conditionnement physique avant l’exercice ou la pratique d’un sport augmente également le risque d’une personne.L’utilisation d’une technique appropriée est particulièrement importante lors de l’exécution de mouvements sportifs répétitifs ou d’activités professionnelles. Une technique inadéquate peut surcharger le tendon ce qui peut se produire, par exemple, une l’épicondylite et conduire à une tendinite.
La plupart des cas de tendinite peuvent être traités avec succès par le repos, l’ostéopathie et des médicaments pour réduire la douleur. Si la tendinite est grave et entraîne la rupture d’un tendon, il se peut que vous ayez besoin d’une intervention chirurgicale.

2. Symptômes d’une tendinite du coude :

Les symptômes de l’épicondylite incluent de la douleur pendant les efforts, un gonflement, une sensation de raideur et une sensibilité à l’étirement sur l’épicondyle interne ou externe du coude. C’est sur cette épicondyle que les tendons blessés s’insère sur l’os. La douleur peut aussi irradier dans la partie supérieure ou inférieure du bras. Bien que les dommages se situent au niveau du coude, vous risquez de vous blesser lors d’une activité physique.

L’épicondylite peut causer le plus de douleur quand vous :

  • Soulevez quelque chose
  • Fermez le poing pour saisir un objet
  • Ouvrez une porte ou serrez la main.
  • Levez la main ou tendez le poignet.
  • Travaillez longtemps sur un ordinateur

3. Diagnostique d’une tendinite au coude :

Un ostéopathe tiendra compte de nombreux facteurs pour poser un diagnostic. Il s’agit notamment de la façon dont vos symptômes se sont développés, de tout facteur de risque professionnel et de la participation à des sports récréatifs.

L’ostéopathe vous parlera d’activités qui causent les symptômes et de l’endroit sur votre bras où les symptômes se manifestent. N’oubliez pas de prévenir l’ostéopathe si vous vous êtes déjà blessé au coude. Si vous avez des antécédents de polyarthrite rhumatoïde ou de maladie nerveuse, parlez-en à votre médecin.

Au cours de l’examen, votre ostéopathe utilisera une variété de tests pour déterminer avec précision le diagnostic. Par exemple, votre médecin peut vous demander d’essayer de redresser votre poignet et vos doigts contre la résistance avec votre bras complètement droit pour voir si cela cause une douleur. Si les tests sont positifs, cela indique à votre médecin que ces tendons sont atteints.

Un thérapeute peut également vous recommander des tests supplémentaires s’il le juge necessaire pour éliminer d’autres causes de votre problème:

  • Des radios. Ces tests fournissent des images claires de structures denses comme l’os. Ils peuvent être pris pour éliminer l’arthrite du coude.
  • Une Imagerie par résonance magnétique (IRM). Si votre médecin pense que vos symptômes sont liés à un problème au cou, vous pouvez demander une IRM. L’IRM montre les détails des tissus mous et aidera votre médecin à voir si vous avez une hernie discale ou de l’arthrite dans votre cou. Ces deux affections causent souvent des douleurs au bras.
  • Un électromyogramme (EMG). Votre médecin peut prescrire un EMG pour écarter la compression nerveuse. De nombreux nerfs voyagent autour du coude et les symptômes de compression nerveuse sont similaires à ceux de l’épicondylite du coude.

2. La tendinite du coude: Épicondylite externe ou Épicondylite interne ?

L’épicondylite interne (« Tennis Elbow ») est situé à l’extérieur du coude, tandis que l’épicondylite externe (« Golfer’s Elbow ») se trouve à l’intérieur, plus près de votre corps. En dehors des noms, les deux ont des blessures et des schémas de traitement similaires. Ces blessures au coude sont causées par une surutilisation des muscles de l’avant-bras menant à une déchirure/inflammation des tendons attachés à la région du coude. Malgré leur usage courant, l’épicondylite externe ou épicondylite interne du golfeur n’est pas toujours associé à la pratique du tennis/golf. En fait, il est courant pour les travailleurs de bureau sédentaires de développer ces blessures à partir d’heures de travail répétitif d’ordinateur/écriture. Les gens peuvent éprouver des symptômes qui vont de la douleur en saisissant des objets à une douleur constante et incessante qui perturbe le sommeil. Cependant, toutes les douleurs ressenties dans la région du coude ne sont pas nécessairement dues à une blessure au tendon et les gens sont souvent mal diagnostiqués.

3. Le Traitement ostéopathique de la tendinite du coude:

Les ostéopathes tiennent compte d’une gamme plus large de lésions des tissus mous et des articulations dans leur diagnostic. Ce qui peut sembler être le coude d’un joueur de tennis/golfeur peut n’être qu’une blessure mineure, facilement traitée avec une manipulation ostéopathique des tissus mous et une mobilisation articulaire. Ceci élimine le besoin d’injections ou de chirurgie.

1. Soulagement des muscles tendus de l’avant-bras

La principale composante du tennis ou du coude du golfeur est la blessure aux muscles de l’avant-bras. Ces muscles peuvent être blessés par des mouvements répétitifs comme des efforts de porter/lever de charges excessives, des activités inhabituelles et par le sport. Que ce soit par accumulation ou par excès de mouvement, ces muscles développent des points sensible ou des nœuds qui les rendent serrés, tendus, faibles et les rendent sujet aux blessures. L’ostéopathe peut localiser et déterminer quels muscles sont blessés et manipuler la zone pour normaliser l’état physiologique. Avec un traitement ostéopathique, les douleurs musculaires sont réduites, la tension diminuée et la force à saisir, les actions de soulever et de porter s’améliorent. Des conseils spécifiques sont ensuite donnés pour aider à la poursuite de la récupération et limiter les récidives.

2. Soulagement des douleurs au niveaux coude

La plupart des douleurs sont d’origine musculaire, certaines peuvent provenir des ligaments et, dans les cas graves, un nerf coincé peut produire une douleur similaire. Les blessures au coude ont une composante de contraintes de torsion et de rotation, principalement parce que le coude est conçu pour effectuer ces mouvements. Cependant, si les mouvements sont exagérés, cela peut causer des blessures. Bien qu’il n’y ait pas de dommages graves à l’articulation ou aux muscles, les douleurs peuvent être persistantes et gênantes. Les ostéopathes reconnaissent ces types de blessures et sont capables de réduire le stress continu en équilibrant les ligaments, les articulations et les membranes du coude. Il s’agit de blessures fonctionnelles, ce qui signifie qu’elles sont pour la plupart réversibles et qu’un traitement approprié permet d’obtenir un rétablissement complet.

3. Soulagement des avant-bras, coudes et épaules raides.

Les ostéopathes travaillent de façon unique en ce sens qu’ils considèrent que d’autres aspects tels que la raideur des épaules et du cou ou le mauvais fonctionnement des poignets peuvent influencer les blessures au coude. Il s’agit d’une distinction importante par rapport aux autres formes de traitement, car les ostéopathes estiment que le corps est connecté dans sa forme et sa fonction. Pour de nombreuses personnes souffrant de blessures au coude, la guérison complète implique la résolution des problèmes de cou, d’épaule et de poignet. Lorsque l’ostéopathe équilibre la tension dans ces zones avec la manipulation, toute blessure compensatoire au coude diminuera, ce qui lui donnera une meilleure chance de récupérer complètement.

4. Résolution d’une tendinite du coude:

La définition médicale de cette blessure décrit une déchirure du tendon du muscle de l’avant-bras à l’endroit où il se fixe à l’os. La déchirure déclenche un processus inflammatoire qui, pour de nombreuses personnes qui en souffrent, a tendance à s’attarder, causant de la douleur et de l’inconfort. Si ce problème n’est pas traité, il persiste et reviendra par intermittence. Les ostéopathes seront capables de gérer ce problème en utilisant le relâchement des points trigger, le massage en profondeur des tissus mous, la manipulation des articulations et des exercices. Le but du traitement ostéopathique est de permettre au tendon de guérir, de libérer les noeuds dans les muscles et de mobiliser les articulations, empêchant ainsi les muscles de trop se contracter. Un traitement réussi se traduira par un retour à la mobilité complète et la capacité d’accomplir les activités quotidiennes avec aisance et sans craindre que la douleur revienne.

4. Conseils généraux et autres traitements pour guérir d’une tendinite au coude:

La bonne nouvelle au sujet du traitement est qu’en général, la tendinite du coude guérit toute seule. Vous avez juste besoin de donner un peu de répit à votre coude et ainsi accélérer la guérison. Les types de traitement qui aident sont :

  • Le glaçage du coude pour réduire la douleur et l’enflure. Les experts recommandent de le faire pendant 20 à 30 minutes toutes les 3 à 4 heures pendant 2 à 3 jours ou jusqu’à ce que la douleur disparaisse.
  • Utiliser une sangle de coude pour protéger le tendon blessé d’autres tensions.
  • La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, le naproxène ou l’aspirine, pour soulager la douleur et l’enflure. Cependant, ces médicaments peuvent causer des effets secondaires, comme des saignements et des ulcères. Vous ne devriez les utiliser qu’occasionnellement, à moins que votre médecin ne vous dise le contraire, car ils peuvent retarder la guérison.
  • Effectuer des exercices d’amplitude et d’étirement pour réduire la rigidité et augmenter la flexibilité. Votre médecin peut vous recommander de les faire trois à cinq fois par jour.
  • Obtenir une thérapie physique pour renforcer et étirer les muscles.
  • Effectuer des injections de stéroïdes ou d’analgésiques pour soulager temporairement une partie de l’enflure et de la douleur autour de l’articulation. Des études suggèrent que les injections de stéroïdes n’aident pas à long terme.
  • Utiliser des pommades anti inflammatoire

La plupart du temps, ces traitements feront l’affaire. Mais si vous subissez une tendinite grave qui ne répond pas dans les deux à quatre mois de traitement, il se peut que vous ayez besoin d’une intervention chirurgicale. Lors de l’intervention, la section endommagée du tendon est généralement enlevée et le tendon restant est réparé. La chirurgie fonctionne dans environ 85%-90% des cas.

L’Ostéopathie contre les tendinites du coude
4 (80%) 3 votes
dapibus elit. vel, consequat. velit, at et, ultricies