L’ostéopathie contre la scoliose:

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui apparaît chez l’enfant et adolescent de 8 et 15 ans. Elle toucherait 2 à 3 % de la population. « Scoliose » vient du grec et signifie  » tordu « . Bien qu’avoir une scoliose à l’age adulte n’est pas dramatique en soi, elle nécessite une surveillance particulière chez l’adolescent.
De part la croissance et l’ossification incomplète de la colonne vertébrale chez l’adolescent, le dépistage et la prise en charge doivent se faire le plus rapidement, avant la consolidation complète du squelette. Passé les 16 ans on ne peut plus modifier les axes osseux par les thérapies manuels. En faite c est la précocité du diagnostique et de la prise en charge qui déterminera la qualité du traitement en cherchant a éviter au maximum l’utilisation de corset ou d’actes chirurgicaux. Une mauvaise prise en charge peut impacter la croissance de votre enfant et le prédisposer au mal de dos.

Prenez le temps de regarder et partager cette vidéo. Ce simple examen clinique permet de visualiser les déformations les plus minimes et des lors, vous orienter vers votre médecin pour une prise en charge médicale car il faudra impérativement un examen radiologique afin de déterminé un axe de traitement.

1. Les différents types de scoliose:

1. La scoliose structurale idiopathique (celle de l’adolescent)

La scoliose structurale idiopathique se produit à la suite d’une déformation sous-jacente telle qu’une différence de longueur de jambe. La scoliose se développe le plus souvent pendant les poussées de croissance de la puberté. Ce type de scoliose le plus communément diagnostiqué est idiopathique (cause inconnue), affectant environ 80%  du total des scolioses, principalement chez les adolescentes.

2. La scoliose secondaire (celle de l’adulte et de la personne âgée)

La scoliose secondaire est la plus grave et permanente. Elle n’est pas réversible. La scoliose structurelle peut être causée par certaines maladies/désordres et des causes inconnues. Elle peut être présente à la naissance ou se développer au fur et à mesure. Cette scoliose peut également être causée par des lésions ou fractures traumatiques de la moelle épinière ainsi que par des changements dégénératifs de la colonne vertébrale, comme l’ostéoarthrite. Ce type de scoliose peut être couramment observé chez les personnes ayant subi une arthroplastie de la hanche et du genou.

3. L’attitude scoliotique ou la fausse scoliose:

Il y a une distinction à faire entre la scoliose vrai  et ce que l’on appelle une attitude scoliotique. Elle correspond à une déformation de la colonne vertébrale dans le plant frontal sans engager de rotation.

Une attitude scoliotique, contrairement à la scoliose :

  • Est largement associé à une mauvaise posture et se traduit par un déséquilibre latéral du haut du corps. Il n’y a pas de rotation vertébrale, donc pas de protubérance (bosse) sur le dos quand on se penche vers l’avant.
  • Est largement due soit à une différence dans la longueur des jambes (déséquilibre pelvien), à de mauvaises habitudes posturales ou à une surcharge répétée d’un côté du corps (sac d’école avec bandoulière) ; tout cela peut entraîner un déséquilibre musculaire.

2. Quels sont les symptômes d’une scoliose ?

Les personnes atteintes de scoliose n’éprouvent pas nécessairement des douleurs ou des problèmes tout au long de leur vie, mais pour certaines, cela peut entraîner une diminution de la capacité pulmonaire, une pression sur le cœur et une restriction des activités physiques.

Voici une petite liste de signes qui devrait vous mettre la puce à l’oreille:

  1. Dermographie (troubles cutanés) sur la zone des vertèbres pour déterminer la courbe.
  2. Une hauteur des épaules inégales.
  3. Diminution de l’angle thoraco-brachial (entre le bras et le thorax) d’un coté et une augmentation de l’autre.
  4. Une asymétrie des omoplates
  5. L’apparition d’une gibbosité (Bosse) sur la colonne vertébrale et le thorax lors d’une inclinaison du tronc
  6. Une asymétrie du bassin

3. Le diagnostique d’une scoliose:

Le diagnostique est essentiellement clinique et radiologique: La première indication qu’une scoliose est en train de se développer est l’apparition d’une posture anormale. L’affaissement, une épaule plus haute que l’autre, une hanche plus haute que l’autre ou des omoplates inégales sont autant de signes qu’une personne peut avoir une scoliose. Chez les enfants, il est si important de reconnaître ces signes tôt, car on peut faire beaucoup pour corriger la scoliose au fur et à mesure qu’ils grandissent. Plus vite une scoliose est détectée, plus il est facile de la traiter avec des manipulations ostéopathiques et des exercices correctifs appropriés. Idéalement, la scoliose sera trouvée avant que l’enfant n’atteigne la puberté. Le port d’un sac à dos doit être surveillé de près. S’il est utilisé, il ne doit pas être surchargé et doit être équilibré sur les deux épaules. Si votre enfant a un cas léger de scoliose et que vous souhaitez prévenir de futurs problèmes, demandez un traitement auprès de votre ostéopathe. Chez les adultes, on sait que la scoliose contribue aux douleurs chroniques du dos et à l’effondrement postural. L’approche thérapeutique dépend de la gravité de la scoliose. Une radiographie affirme le diagnostique et peut montrer le degré de l’angle (angle de Cobb) et permet de juger de la graviter de la scoliose.

4. Le traitements ostéopathique de la scoliose par les thérapie manuelle:

L’ostéopathie à elle seul peut entraver l’évolution d’une scoliose légère. Cependant une prise en charge pluridisciplinaire (et notamment la kinésithérapie) assurera un traitement optimal particulièrement dans les cas les plus avancés. En travaillant sur les muscles et les différentes articulations, l’ostéopathe ajuste les tensions qui viennent tirer sur la colonne et provoque la scoliose. Un travail postural est également recommandé.

Le traitement de la scoliose dépend de la gravité de la courbe, de la probabilité qu’elle s’aggrave et de la mesure dans laquelle elle affecte votre fonction normale. L’ostéopathie peut aider en mobilisant la colonne vertébrale thoracique et lombaire, en augmentant l’amplitude articulaire dans ces deux zones. La mobilisation du bassin est également nécessaire pour aider à la longueur des jambes et, à son tour, aider à redresser le bas du dos et plus haut de la colonne vertébrale. En raison des restrictions de la colonne thoracique, il peut se produire une pression qui peut modifier le volume respiratoire normal de la cavité thoracique et une modification de la physiologie musculaire respiratoire. L’étirement de ces muscles frontaux aidera, tout comme le massage en profondeur des tissus mous qui est également incorporé dans le traitement.

5. Quelques conseils pour soulager et prévenir une scoliose:

Vous pouvez aussi accélérer le processus de guérison en faisant de l’exercice à la maison ! Les étirements, ainsi que le renforcement, sont très importants pour aider à équilibrer le tout. Voici quelques exercices qui pourraient vous aider dans votre scoliose :

  • Debout, les jambe tendu, amenez les main vers le sol pour étirer les ischio-jambiers.
  • Vous mettre accroupie et faire le dos rond en vous penchant en avant.
  • Pratiquer l’inclinaison du bassin.
  • Étirez les muscles fessiers et le piriforme en position couchée (pour la statique du bassin).
  • Pratiquez une activité physique qui muscle le dos (comme la natation et l’aviron)

Même si vous n’arrivez pas a corriger complètement la scoliose, vous pourrez très certainement gérer et diminuer le niveau de douleur qu’elle peut causer. Avec l’aide de l’ostéopathe et d’un kinésithérapeute, vous pourrez certainement améliorer ces troubles.

6. Pour les scolioses importantes:

Les corsets sont couramment utilisé pour fixer la colonne et stopper l’évolution de la scoliose dans les cas modérés à importants.
Les chirurgies sont rares (1% des cas) et sont réservées au cas les plus graves, il s’agit d’une intervention lourde à éviter si possible.
Prise à temps, le traitement de la scoliose ne pause aucun problème, une fois traité vous éviterez à votre enfant tout problème de santé voir esthétique, encore faut-il la détecter au bon moment.
Alors à vous de jouer !!!!
L’Ostéopathie contre la scoliose
5 (100%) 1 vote
vel, pulvinar Lorem Praesent dapibus venenatis accumsan in et, Nullam Aenean libero.